Addiction

Des films en lien avec la dépendance à l’alcool

By 21/01/2020 avril 15th, 2020 No Comments

Cet article n’est pas encore finalisé mais vous pouvez commencer à piocher dedans ! N’hésitez pas à y revenir et à me faire part de vos commentaires et suggestions 🙏 Bonne lecture ! Et surtout : Bon film !

Le Poison, de Billy Wilder, 1945 :
Don Birman est un écrivain raté sans l’inspiration qui noie son désespoir dans l’alcool. Au quotidien, il est pris en charge par son frère Wick et sa fiancée Helen. Tandis qu’il est abstinent depuis dix jours, Don fait tout pour échapper au week-end à la campagne qu’ils ont organisé pour lui !

Le Jour du vin et des roses, de Blake Edwards, 1962 :
Attaché de presse, Joe supporte ses déceptions professionnelles et affectives avec l’alcool. Grâce au mariage et à la naissance de sa fille, il arrête de boire. Pourtant, il renouera avec ses vieux démons, entraînant cette fois son épouse avec lui.

Un singe en hiver, d’Henri Verneuil, 1962, avec Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo :
L’hôtelier d’une petite station balnéaire de Normandie a promis à sa femme de ne plus toucher à un verre d’alcool. Mais surgit Fouquet, avec la tentation… 

Le Feu follet, de Louis Malle, 1963 :
Alain Leroy, bourgeois trentenaire et alcoolique, revient à Paris suivre une cure de désintoxication. Autrefois abonné aux soirées mondaines, Alain est aujourd’hui las de tout. Angoissé, mélancolique, il pense mettre fin à ses jours…

Nuit noire, Calcutta, de Marin Karmitz, 1964 (court-métrage) :
Un écrivain alcoolique réduit à l’impuissance créative…

Le Cercle rouge, de Jean-Pierre Melville, 1970, avec Alain Delon, Bourvil et Yves Montand :
Le commissaire Matteï est chargé de convoyer un détenu qui s’enfuit en pleine nuit et reste introuvable, malgré un important dispositif policier.

La Soupe aux choux, de Jean Girault, 1981, avec Jean Carmet, Louis de Funes et Jacques Villeret :
Deux vieux paysans portés sur la bouteille, vivent très retirés de la vie moderne. Une nuit, un extra-terrestre atterrit en soucoupe volante dans le jardin du Glaude…

Tchao Pantin, de Claude Berri, 1983, avec Coluche et Richard Anconina:
Un pompiste de nuit qui noie sa solitude dans l`alcool rencontre un petit voleur auquel il s’attache peu à peu.

Au-dessous du volcan, de John Huston, 1984, avec Albert Finney et Jacqueline Bisset, d’après le roman de Malcolm Lawry (1947) :
A la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’ex-consul britannique au Mexique s’enfonce dans l’alcoolisme pour oublier la femme qui l’a quitté.

La Femme de ma vie, de Régis Wargnier, 1986, avec Christophe Malavoy, Jane Birkin, Jean-Louis Trintignant, Dominique Blanc et Didier Sandre :
Laura qui a essayé en vain de sortir son mari de son addiction accepte mal que ce soit un étranger (ancien alcoolique) qui y arrive. Elle devient profondément jalouse, et inconsciemment, fait tout pour le faire replonger.

Barfly, de Barbet Schroeder, 1987, avec Mickey Rourke et Faye Dunaway :
Semi-autobiographie de l’auteur-poète alcoolique Charles Bukowski.

Le Grand Chemin, de Jean-Loup Hubert, 1987, film français avec Richard Bohringer et Anémone :
Louis âgé de 9 ans est confié par sa mère à un couple sans enfant dans un petit village à la campagne. Petit à petit, le garçon s’attache au mari et remarque des tensions dans le couple : Monsieur boit beaucoup et Madame ne semble pas très heureuse mais la présence du jeune garçon va leur permettre de prendre un nouveau départ. 

La Légende du saint buveur, d’Ermanno Olmi (1988), film italien, d’après la nouvelle de Joseph Roth :
Un clochard alcoolique est secouru un soir par un riche inconnu qui lui avance une somme qu’il devra restituer en tant que dette d’honneur. Désireux de respecter sa promesse, il est aussi tenté de dépenser l’argent pour acheter de l’alcool. Renoncera-t-il à sa rédemption ?

Dans l’enfer de l’alcool (My Name Is Bill W.), téléfilm de Daniel Petrie, 1989 :
Basé sur l’histoire vraie des fondateurs du Mouvement américains qui deviendra les Alcooliques Anonymes.

Uranus, de Claude Berri, 1990, adaptation du roman de Marcel Aymé :
Dans une petite ville de France à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, une famille héberge plusieurs sinistrés. La cohabitation va mettre à jour les personnalités …

Pour l’amour d’une femme, de Luis Mandoki, 1994, film américain avec Meg Ryan et Andy Garcia :
La femme d’un couple parfait sombre dans l’alcoolisme. Son mari reste à ses côtés …

Leaving Las Vegas, de Mike Figgis, 1995, film franco-américano-britannique, avec Nicolas Cage :
Après s’être fait licencier, un alcoolique prend une chambre dans un hôtel sordide de Las Végas pour finir sa vie dans l’alcool. Il rencontre une prostituée qui va l’héberger et le suivre dans sa déchéance.

My Name Is Joe, de Ken Loach, 1998, film britannique avec Peter Mullan et Gary Lewis .

Un monde meilleur, de Mimi Leder, 2000, film américain avec Kevin Spacey et Helen Hunt :
Comment un garçon inventif et généreux redonne de l’espoir.

28 jours en sursis, de Betty Thomas, 2000, film américain avec Sandra Bullock :
La rencontre d’une journaliste new-yorkaise avec l’assortiment de personnages qui l’accompagne dans sa cure de désintoxication.

Pollock, de Ed Harris, 2000, film américain avec Ed Harris et Marcia Gay Harden :
La vie de l’artiste new-yorkais Pollock.

La femme qui boit, de Bernard Emond, 2001, film québécois :
Paulette maintenant devenue vieille se souvient.

20h17 rue Darling, de Bernard Émond, 2003, film québécois :
Après une suite de coïncidences apparemment normales, Gérard, ancien journaliste et membre des Alcooliques Anonymes arrive chez lui pour découvrir que son appartement a explosé un moment plus tôt, tuant six de ses voisins au passage.

Le Petit Lieutenant, de Xavier Beauvois, 2005, film français avec Nathalie Baye, Jalil Lespert, Roschdy Zem :
Caroline Vaudieu, de retour dans son service de police judiciaire après avoir vaincu son alcoolisme s’attache rapidement à un jeune collègue de l’âge qu’aurait eu son fils disparu.

Factotum de Bent Hamer, 2005, film américano-norvégien avec Matt Dillon:
Hank Chinaski travaille comme manoeuvre dans des usines, ou des entrepôts pour s’offrir le luxe d’une vie qui consiste à boire, parier sur des chevaux, séduire des femmes, et surtout, écrire des histoires que personne ne veut publier. D’après l’œuvre originale de Charles Bukowski.

La Face cachée, de Bernard Campan, 2007, film français avec Karin Viard et Bernard Campan :
Après des années de vie commune, François et Isa se sont enfonçés dans une routine qui semble peser sur lui. Après des années de vie commune, ils vont enfin se rencontrer…

Rachel se marie, de Jonathan Demme , 2008, film américain avec Anne Hathaway :
A l’occasion du mariage de sa sœur Rachel, Kym, qui suit une cure de désintoxication, obtient une autorisation de sortie. Revenant dans la maison de son enfance, elle replonge aussitôt dans une longue tradition familiale de crises et de conflits.

Un singe sur le dos, de Jacques Maillot, 2009, film français avec Gilles Lelouche :

Poivrot à la dérive dans les rues de Lille, Francis ne cesse de remâcher les étapes de sa dégringolade, ponctuée par des cuites à répétition : son licenciement sans gloire d’un boulot de commercial, son impuissance à arrêter l’alcool, ses relations de plus en plus chaotiques, jusqu’à la rupture, avec sa femme et son fils.

Le Dernier pour la route, de Philippe Godeau, 2009, film français avec François Cluzet et Mélanie Thierry, d’après le roman éponyme de Hervé Chabalier :
Hervé décide d’en finir avec l’alcool. Loin de tout et avec l’aide des Alcooliques anonymes, il part suivre une cure de désintoxication et parvient à combattre sa dépendance et à se rétablir en repartant vers une nouvelle vie…

Crazy Heart, de Scott Cooper, 2009, film américain avec Jeff Bridges :
De petit concert en petit concert, la route de Bad suit son cours, jusqu’au soir où il fait la rencontre de Jean, journaliste locale.

Le Bruit des glaçons, de Bertrand Blier, 2010, film français avec Jean Dujardin et Albert Dupontel :
Charles, un auteur renommé abandonné par sa famille en raison de son alcoolisme, reçoit la visite surprenante d’un homme prétendant être son cancer du cerveau. « Bonjour, lui dit le cancer, je suis votre cancer. Je me suis dit que ça serait peut-être pas mal de faire un petit peu connaissance… »

Young adult, de Jason Reitman, 2011, film américain avec Charlize Theron :
Peu de temps après son divorce, Mavis Gary, auteure de fictions pour jeunes adultes, revient dans sa petite ville natale …

Flight, de Robert Zemeckis, 2012, film américain avec Denzel Washington :
Après une nuit d’ébats torrides, Whip Whitaker, pilote de ligne, se remet sur pied avec une bonne rasade d’alcool et de coke. Dans deux heures, il doit être aux commandes du vol Orlando-Atlanta …

Le maitre, de Paul Thomas Anderson, 2012, film américain :
Quand Freddie, vétéran alcoolique, rencontre « le Maître », charismatique meneur d’un mouvement nommé la Cause, il tombe rapidement sous sa coupe…

Smashed, de James Ponsoldt, 2013, film américain :
Kate et Charlie aiment passer du bon temps ensemble et s’amuser. Mais Kate devient dépendante à l’alcool et doit reprendre sa vie en mains … en assumant les mensonges de sa vie.

Star Dust de Arnaud Le Roch, 2015, court-métrage :
Élevé dans la peur et la culpabilité de ne pas avoir pu protéger sa maman de la violence de son père, Vincent développe un caractère violent et impulsif. Adulte, il se drogue comme on s’inflige une punition. Mais pour ne pas perdre la femme qu’il aime, il décide de changer le cours de sa vie et d’apprendre à aimer.

Don’t worry, he won’t get far on foot, de Gus Van Sant, 2018, film hollandais

John finit par suivre une cure de désintoxication, soutenu par sa compagne et un mentor charismatique, et se découvre un don inattendu : il crée des dessins à l’humour noir, satirique et insolent, qui lui vaudront un succès international dès leur publication.

La soif de vivre, de Lorenzo Gabriele, 2018, film français

Lisa, mère de Thomas, 11 ans, et d’un bébé de 11 mois, se laisse petit à petit submerger par son alcoolisme. L’amour est présent mais le tabou de cette maladie plonge la famille dans un véritable mal-être. Une situation que son mari Vincent sous-estime et n’arrive pas à endiguer, débordé par sa carrière de chef de chantier.

Nos vies formidables, de Fabienne Godet, 2019, film français

Margot, Jérémy, Salomé, César, Sonia…Ils ont entre 18 et 50 ans. Tout les sépare, sauf l’urgence de se reconstruire …

Sans lien direct avec la dépendance à l’alcool, mais pour son regard sur les lobbyistes :

Thank You for Smoking, de Jason Reitman, 2006, film américain :
Lobbyiste séduisant et ambitieux, Nick Naylor met son charme, son talent et son sourire carnassier au service de la société Big Tobacco pour contrer les ravages de la politique de prévention contre le tabagisme. De conférence de presse en talk-show télévisé, il défend l¹indéfendable, mais a du mal à convaincre son ex-femme qu’il peut être un père modèle pour son fils.

Cette liste de film qui traitent ou évoquent la dépendance à l’alcool se veut la plus complète possible mais ne prétend pas à l’exhaustivité ! Si vous avez d’autres films à recommander, exprimez-vous dans les commentaires et je compléterai volontiers !

Si vous avez des livres à recommander, n’hésitez pas non plus !

Et puis surtout, dites-nous ce que vous avez pensé des films de la liste. Lesquels vous ont plu ou déplu ? Lesquels vous ont fait rire ou grandir ? Un bon film suscite réflexion et émotions, non ? Alors racontez-nous !

Crédit-Photo : Krists Luhaers on Unsplash

Leave a Reply

massa nec Aenean commodo ut amet, felis