Boîte à Outils

3 formidables manières de faire face à la peur !

By 19/03/2020 4 Comments

Nous vivons toutes et tous en permanence sur un océan de peurs. La plupart du temps, nos peurs sont présentes mais discrètes. Elles n’émergent que dans des circonstances particulières. La situation actuelle dans le monde (pandémie – confinement) est une circonstance tout à fait exceptionnelle qui fait émerger beaucoup de peurs.

Certains gèrent mieux que d’autres. Beaucoup tentent de faire semblant ou de faire l’autruche. Ignorer la peur n’amène rien de bon, pas plus que de la laisser nous envahir.

Oui, la situation est stressante et nous avons tous peur ! Et comme je suis justement coach en gestion du stress, je veux vous donner quelques pistes pour mieux vivre tout ça !

1) Premier conseil : Accueillir le stress et respirer !

La peur, l’anxiété, la nervosité ont leur raison d’être. Il est inutile et même vain de chercher à faire semblant de ne pas avoir peur !

La première chose à faire est d’accueillir l’émotion ! Reconnaître qu’elle est là, l’accepter, lui donner le droit d’exister et peut être même lui reconnaitre le pouvoir de nous apprendre des choses intéressantes sur nous-mêmes !

Qu’est-ce que la peur ? l’anxiété ? l’appréhension ? Quelles sont ces nuances ? Quelle est cette émotion que je ressens en ce moment ?

Arrêtez-vous un instant, fermez les yeux, et commencez par respirer tranquillement … Puis observez, écoutez ce qu’il se passe en vous …

Si déjà à ce stade, c’est difficile, téléchargez sur votre smartphone l’application « ma cohérence cardiaque » et laissez-vous guider pour 5 minutes de respiration guidée. Et pour satisfaire votre mental s’il ne connait pas la cohérence cardiaque, je vous renvoie à l’article que j’ai rédigé sur le sujet : La Cohérence Cardiaque, une pratique de Sûre Vie.

Revenons à notre écoute intérieure

Observez, écoutez ce qu’il se passe en vous … Sans attente, sans jugement, comme un aventurier curieux de ce qui se dévoile sur son chemin !

Que se passe-t-il dans votre corps, dans vos sensations corporelles ? Avez-vous chaud ou froid ? Que se passe-t-il au niveau de votre respiration ? Est-elle ample ? régulière ? courte ? saccadée ? Que se passe-t-il dans votre ventre ? Est-il détendu ? crispé ? bruyant ? douloureux ? Que se passe-t-il au niveau de votre nuque, de votre gorge, etc.?

Faites un scan corporel pour prendre tout simplement note des diverses sensations agréables, désagréables ou neutres qui vous habitent. Vous ferez peut être des observations étonnantes, curieuses, troublantes ou amusantes ! Quoi qu’il en soit, restez curieux et sans jugement ! Gardez l’état d’esprit du débutant !

Pendant que vous portez votre attention sur vos sensations corporelles, vous oubliez un instant vos émotions et vos ruminations mentales ! J’ai bien dit « un instant » ! Généralement, nous n’arrivons pas à maintenir l’attention sur les sensations corporelles, c’est normal ! Le reste de notre être continue de vivre et comme nous sommes un tout, nos émotions et nos pensées se rappellent également à nous ! Il est impossible de stopper nos pensées, même avec une grande expérience de la méditation !

En réalité, ce que la méditation et l’écoute intérieure nous apportent, c’est d’abord une meilleure connaissance de soi, puis la distanciation qui permet de relativiser !

2) Conseil n°2 : Nous ne sommes pas nos émotions et nos pensées !

Pendant l’exploration de vos sensations corporelles, inévitablement, votre esprit va vagabonder ! Observez alors le discours de cette voix off qui vous interrompt sans cesse ; ou le scénario du film qui se déroule malgré vous dans votre tête. Observez et prenez note de ce qu’il se passe, ce qu’il se dit. Observez sans jugement, sans analyse. Prenez note et revenez à votre exploration corporelle !

Observez quelles impulsions, quels réflexes, quelles pensées, quelles images se présentent à vous, malgré vous, et prenez conscience de tout ce qui s’agite en vous malgré vous, le plus souvent de manière inconsciente !

J’entends d’ici certaines s’exclamer « Mais je ne veux pas voir et sentir tout ce qui s’agite en ce moment ! Au contraire ! » et je peux le comprendre. Le premier réflexe face à la douleur ou la peur est de vouloir l’effacer, la gommer, mais c’est tout bonnement impossible ! On peut faire semblant. On peut se distraire. On peut s’enivrer. Mais en aucun cas, nos émotions ne disparaitront ainsi. Elles continueront à s’exprimer et à nous piloter inconsciemment telles des automates ! Sommes-nous des automates ?

La pratique régulière de l’écoute intérieure nous apprend à faire consciemment l’expérience des 3 dimensions de notre être : le corps physique, le cœur et l’esprit. Nous sommes des êtres complets habités par des sensations, des émotions et des pensées qui sont liées et interagissent en permanence. Ces émotions, sensations et pensées ont une réalité, mais ne sont pas immuables ! Bien au contraire !

À force de les observer, nous réalisons combien elles sont changeantes et combien finalement tout est changeant. Nous réalisons également que nous avons du pouvoir sur elles : nous pouvons choisir de les entretenir, les nourrir, les choyer ou nous pouvons choisir de les laisser filer, s’étioler, se dissoudre, s’éloigner … Nous réalisons que nos pensées, comme nos émotions et nos sensations corporelles sont des réalités changeantes, mouvantes qui nous habitent mais ne sont pas nous ! De même que lorsque vous souffrez physiquement vous n’êtes pas votre douleur, lorsque vous avez peur, vous n’êtes pas votre souffrance émotionnelle … Mais vous pouvez faire beaucoup pour la soulager !

3) Conseil n°3 : Écoutons ce qu’il se passe en nous et faisons la part des choses !

Nos émotions sont des messagères alors accueillons-les et écoutons-les ! Dans le cas présent d’une situation sanitaire et économique exceptionnelle, la peur et l’anxiété sont tout à fait légitimes ! À différents degrés selon les cas et les occasions, elles nous informent sur notre besoin de sécurité, de contrôle, de respect, de contact, etc.

Comme toute crise, la situation actuelle nous offre de nouvelles opportunités. Pourquoi ne pas saisir l’opportunité d’explorer plus en profondeur les multiples facettes de la peur et tout ce qu’elles nous révèlent sur nos valeurs, nos priorités et nos besoins ?

Observer et écouter sans se laisser submerger par la force des émotions est parfois très difficile. La méditation peut à nouveau nous être d’un grand secours. Le Dr Jon Kabat-Zinn, père fondateur de la méditation dite de Pleine Conscience, a justement développé la pleine conscience comme un programme de réduction du stress ! L’ouvrage-phare qui détaille cette approche s’intitule d’ailleurs : Au cœur de la tourmente, la pleine conscience !

La pratique méditative développe finalement notre conscience de l’instant présent, de ce qui est vraiment et de ce qui passe très vite ! Elle nous permet de percevoir cet espace de paix au cœur de nous-même, toujours présent, toujours disponible, quoi qu’il arrive !

Être capable de regarder en face nos peurs et nos angoisses est difficile et cela s’apprend en vérité. C’est tout l’objet de la pratique de la méditation. Vous n’y parviendrez peut-être pas au premier essai mais si vous ne vous y mettez pas, vous n’y arriverez jamais !

4) Conseil n°4 : La responsabilité de choisir !

En attendant d’être suffisamment à l’aise avec la pratique de la méditation pour faire face sereinement aux vagues émotionnelles, il existe un autre outil, très complémentaire, que vous pouvez utiliser : c’est l’ EFT, technique de libération émotionnelle.

C’est une technique d’acupression (ou digitopuncture) que l’on pratique soi-même et qui consiste à tapoter des points énergétiques précis pour évacuer la charge émotionnelle des émotions qu’on verbalise pour les libérer. J’inclue à cette pratique le principe de l’intention au point zéro qui à l’immense intérêt de prendre en considération nos contradictions !!! Et cela est très important dans le contexte de crise actuelle.

Ainsi, on pourra verbaliser : Même si j’ai peur et que je me sens mal et perturbée par la situation actuelle, je m’aime et je m’accepte telle que je suis et je choisis d’être confiante. Pour en savoir plus sur cette merveilleuse technique de libération émotionnelle, vous pouvez consulter mon article et demandez mon Guide d’Initiation.

Si notre marge de manœuvre est étroite dans bien des domaines, notamment dans la gestion de la crise actuelle, nous gardons en toutes circonstances, le pouvoir et la responsabilité de choisir ce en quoi nous avons confiance et ce en quoi nous croyons ! Nous avons la possibilité de choisir de répondre au stress plutôt que d’y réagir !

J’espère vous avoir aidée en vous présentant ces 3 pistes de gestion du stress : la cohérence cardiaque, la méditation de pleine conscience et l’EFT. Nous avons toujours une marge de manœuvre et la liberté de choisir. Prenez soin de vous !

N’hésitez pas à me faire part de vos interrogations si vous en avez !

« Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à la tristesse. » 

André Gide, dans son journal

4 Comments

Leave a Reply

leo. Praesent felis ipsum Aliquam mattis fringilla