Non classé

10 bonnes raisons d’apprendre à méditer !

By 28/07/2019 novembre 5th, 2019 No Comments
article 10 bonnes raisons de méditer

La méditation est une pratique ancestrale ! Du zen au tantra, du yoga au taï-chi, en mouvement ou immobile, liée à une pratique spirituelle ou non, il en existe diverses approches. Les pratiques diffèrent selon les époques et les cultures, mais dans tous les cas, il s’agit de focaliser l’attention (sur le souffle, la flamme d’une bougie, un son, une incantation …) pour mettre le temps en pause et revenir à l’essentiel : vivre l’instant présent !

Et vivre l’instant présent pourrait bien être la solution à tous nos maux ! Ou du moins à bon nombre d’entre eux parce que la méditation participe activement à 3 enjeux majeurs aujourd’hui pour beaucoup d’entre nous :

  • la prévention et la réduction du stress,
  • la gestion des aptitudes de notre mental,
  • la quête de sens et la guidance.

En Occident, c’est la Pleine Conscience qui connait le plus de succès depuis une trentaine d’années.

La Pleine Conscience ou Mindfulness.

Pratiquant le yoga et la méditation, le Dr Jon Kabat-Zinn a eu l’idée de structurer un programme de réduction du stress basée sur la pratique de la méditation dite de pleine conscience qui prend sa source dans les enseignements du maître zen Thich Nhat Hahn. L’intention du Dr Kabat-Zinn était d’aider des patients à mieux supporter la douleur. Ce programme s’appelle MBSR ou Mindfulness Based Stress Reduction (en français : réduction du stress basée sur la pleine conscience).

Proposé par un médecin, ce protocole a permis à la méditation de faire son entrée dans les hôpitaux avec succès dès 1979 ! Et structuré de manière assez précise, il a pu faire l’objet de très nombreuses expérimentations et observations scientifiques qui ont cautionné son succès ! Les scientifiques comme les médecins qui l’expérimentent témoignent depuis quarante ans de ses multiples bienfaits et justifient le succès croissant de cette pratique.

Un second programme, le MBCT ou Mindfulness Based Cognitive Therapy, a été développée. Autrement dit : Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience. L’un et l’autre ont démontré leur efficacité, sur la dépression par exemple !

Comme je l’ai précisé en introduction, la Pleine Conscience n’est pas la seule forme de méditation. C’est par contre probablement la forme la mieux adaptée au grand public occidental. Mais si d’autres approches vous tentent, n’hésitez pas à les explorer !

Arrêter de penser ?

Nos pensées vagabondent, c’est normal ! Nous en aurions en moyenne 38 800 par jour !! Notre cerveau est sans arrêt actif naturellement ! Il ne s’agit donc pas d’arrêter de penser ! C’est impossible ! Il s’agit de muscler la capacité de notre esprit à prendre du recul, à faire la part des choses !

La méditation est un entrainement de l’esprit à observer les faits et les pensées de manière à faire la part des choses entre nos pensées, nos émotions et la réalité. Car non, nos pensées comme nos émotions ne sont pas la réalité !

A l’instar du sport qui est une réponse à notre sédentarisation, le développement de la pleine conscience est une réponse à notre carence de calme ! Et face à toutes les stimulations que nous subissons, il est bénéfique de savoir stabiliser son attention pour ne pas subir la dispersion de nos pensées ou au contraire leur focalisation sous forme de rumination inconsciente !

La pleine conscience demande de la pratique, mais si vous parvenez à l’intégrer dans votre vie, elle vous offrira d’excellents résultats.

Où, quand, comment méditer ?

La méditation se pratique n’importe où !

Il n’est absolument pas nécessaire de s’isoler dans un endroit calme pour méditer ! C’est juste une facilité pour débuter parce que c’est plus confortable ! L’intérêt de la méditation est d’apprendre à être pleinement conscient de l’instant présent quelles que soient les circonstances, d’une manière neutre, sans aucun jugement de valeur ! Observer simplement ce qui est, à l’extérieur comme à l’intérieur de nous … S’accorder sur le rythme de notre respiration pour contacter le calme de nos profondeurs, à l’image de l’océan qui, agité en surface, est toujours d’un calme profond dans les profondeurs !

Quand méditer ?

Dans l’absolu, la méditation se pratique n’importe quand ! Soit dans un moment de libre, ou dans un moment dédié, pour s’entrainer et s’offrir un moment de calme ! Soit dans un moment de troubles pour retrouver le calme et se reconnecter avec son intuition !

Comment méditer ?

Assis, debout, couché ou en mouvement, peu importe ! Ce qui prime, c’est une posture digne, confortable et détendue !

L’état d’esprit le plus approprié est celui de la curiosité, sans attente ! Soyez ouvert, attentif, confiant et bienveillant. Observez attentivement ce qui est sans porter de jugement.

  1. Portez votre attention sur vos sensations corporelles et sur vos perceptions.
  2. Quand vous constaterez que votre attention est distraite par vos pensées, constatez-le simplement et reprenez les rênes de votre esprit en portant à nouveau votre attention sur votre respiration : son rythme spontané, les zones du corps où vous pouvez la ressentir, les sensations qu’elle induit, etc.
  3. Puis, à nouveau, portez votre attention sur vos sensations corporelles, vos perceptions de l’environnement et votre état d’esprit.

Respirer ! Accueillir … les odeurs, les sensations, les bruits, les émotions … Ne pas juger … Se rendre compte qu’on juge quand même … Et recommencer … Simplement, avec bienveillance …

La méditation n’est pas une relaxation !

En effet ! Il est possible qu’avec l’habitude d’une pratique régulière, vos séances de méditation soient de plus en plus souvent une expérience relaxante ! Mais ce n’est pas leur vocation ! Il est tout aussi opportun de pratiquer quand on est agité, troublé et perturbé ! Cela nous aidera à prendre du recul, à clarifier nos ressentis et à prendre des décisions plus sereines !

Avec l’expérience, la maîtrise de la méditation nous permettra également de surmonter plus facilement et plus rapidement nos tempêtes émotionnelles ! Un atout précieux pour les hypersensibles que sont le plus souvent les personnes souffrant d’addiction …

Alors oui ! La pratique de la méditation est généralement très inconfortable au début ! Car nos pensées s’agitent ! Notre anxiété aussi ! Nos émotions également !!! Bref, tout ce qu’on cherche à fuir, notamment avec l’alcool !

Mais progressivement … apparaissent et s’installent les bénéfices suivant !

10 bonnes raisons de méditer !

  • Améliorer ses capacités d’attention et de concentration
  • Diminuer l’anxiété et l’impact du stress
  • Développer davantage de clarté d’esprit et de force intérieure
  • Améliorer son équilibre émotionnel et la maîtrise de soi
  • Réduire son taux de cholestérol et sa tension artérielle
  • Développer sa vitalité et sa créativité
  • Acquérir une meilleure compréhension de soi et du sens profond des évènements
  • Acquérir de meilleures capacités à faire face aux situations stressantes
  • Développer davantage d’amour, de joie et de spontanéité
  • S’offrir un soutien précieux dans la lutte contre les dépendances et autres comportements destructeurs. J’y reviendrai plus en détails dans un prochain article !

Cette liste n’est pas exhaustive ! Ces bénéfices peuvent être atteints à des degrés divers et variés selon chacun et chacune ! et selon le temps et la régularité accordés à la pratique !

Les contre-indications de la Pleine conscience

Cette approche est contre-indiquée pour les personnes qui souffrent des troubles suivants et qui nécessitent un traitement approprié :
– dépression en phase aigüe
– trouble bipolaire non stabilisé
– séquelles psychologiques d’abus physiques, émotionnels ou sexuels
– troubles dissociatifs et psychotiques (hallucinations, délires)
– attaques de panique récurrentes.

Pour aller plus loin :

Leave a Reply

vel, amet, sed nec Lorem id felis leo. et, tempus Donec Nullam